De l'importance de s'aimer.

18.6.18


          Il y a quelques années de ça, alors que j'en étais à mon tout premier blog, j'ai écrit un article sur mes complexes ; article qui avait parlé à beaucoup de gens et qui avait eu un certain succès (vous pouvez le retrouver ici - attention, il remonte à 2015 et mon talent d'écriture était assez médiocre, ou du moins, plus que maintenant). Trois ans plus tard, j'ai toujours les mêmes complexes, d'autres se sont ajoutés, mais j'ai quelque chose en plus qui fait ma force : Je me sens bien dans mon corps, assez bien dans ma tête, mais surtout, je m'aime telle que je suis.

          Alors oui, c'est vrai que quand une personne (surtout une fille) dit s'aimer, les gens jasent et commencent à critiquer, voire carrément descendre ladite personne, sous prétexte qu'en 2018, s'aimer est forcément synonyme d'ego surdimensionné et de narcissisme pur et dur. Désolée de vous décevoir, mais ce n'est pas le cas.

          Oui, je me trouve jolie, attirante, sexy parfois, et oui, il m'arrive d'en jouer. Et alors ? La confiance en soi se travaille, ce n'est pas quelque chose que l'on obtient en un claquement de doigts, et j'estime qu'après tant d'efforts pour s'accepter pleinement (ou presque), en profiter est légitime (bien plus que les commentaires et remarques désobligeants que le monde se permet de faire).

          Il est difficile de s'aimer, de célébrer son propre corps, quand la société dans laquelle on vit nous envoie des tas de signaux qui se contredisent : D'un côté, on a les gens qui prônent le body positive et la confiance en soi ; de l'autre, on a les gens qui s'indignent dès lors que quelqu'un s'assume et se montre.

          Les réseaux sociaux sont tellement géniaux et détestables à la fois, tant ils pullulent de monde. Peu importe ce que vous y ferez, direz, montrerez, il y aura toujours un groupe derrière vous, qui vous poussera et vous portera, et un autre qui vous fera reculer à grands coups de "Non mais redescends", "Ça va les chevilles ?", "T'es laide, ne montre pas ça" ; ces mêmes gens qui, la plupart du temps, iront liker les photos de mannequins de renommée internationale, qui iront baver devant leur plastique de rêve (selon les goûts) et leurs photos dénudées. Loin de moi l'envie de pointer du doigt ces célébrités ou ces personnes très suivies, au contraire, mais vous avez saisi ce que je voulais dire.

          Le fait est que depuis un peu plus d'un an, je m'assume plus, je dévoile mes épaules qui me complexent tant, je ne deviens plus folle au moindre millimètre de poil qui sort sur mes jambes, je me fous d'avoir des cernes immenses et une acné d'adulte (même s'il y a toujours des périodes difficiles). Je me fiche de ne pas être "parfaite", ou d'avoir une dent de travers. L'important est que j'aime et que j'assume chaque détail, chaque parcelle de mon petit corps, et que je l'aime comme j'aime les jours de beau temps ou l'odeur de la pizza.

          Parce que ça fait du bien de s'aimer. Ça fait du bien de se sentir bien dans son corps, dans sa tête, dans sa vie. Ça fait du bien à tout notre être, notre âme, et dans un monde comme le nôtre, c'est loin d'être négligeable. L'amour est le plus beau des sentiments, et votre corps, votre être, est le plus beau cadeau que la vie puisse vous faire. Il est trop important pour que vous le négligiez. Il est trop important pour que vous le haïssiez. 

          On ne va pas se mentir, il y a des jours où je préférerais ne pas avoir de boutons sur mon visage, sur mon dos, où je me trouve affreuse et laide, où je me dis que quelques squats ne feraient pas de mal à mes fesses molles, et où mon nez que j'aime tant devient la pire chose qui soit. Et j'ai le droit ; ON a le droit. S'aimer ne veut pas dire qu'on ne peut pas avoir des coups de mou, qu'on ne peut pas douter et se sentir moins bien, un peu comme un écrivain à succès qui aurait l'impression d'écrire une bouse monumentale.


          Et je sais que l'on pourrait dire que c'est plus simple pour moi parce que je suis dans "la norme", qui je suis privilégiée car je suis une jeune femme française, blanche, cisgenre, que je n'ai pas de handicap, que je ne vis pas dans la plus grande des misères ou que sais-je encore. Mais, à mon sens, ce ne sont pas des raisons suffisantes qui justifient que la confiance en soi est un acquis, ou quelque chose de plus simple à comprendre et atteindre pour moi. Chacune d'entre vous le peut si il/elle le désire. Il suffit de le vouloir, sans chercher à y parvenir à tout prix. C'est quelque chose que l'on acquiert sans vraiment s'en rendre compte, après avoir tout de même lâché prise sur certaines choses, essayé de voir le positif plutôt que le négatif...

          La confiance en soi est quelque chose de personnel, de précieux, et de très intime. Elle ne réside pas en des choses matérielles comme une photo en bikini ou des tas de compliments sur Instagram (bien que ce soient des aspects qui puissent aider à renforcer cette confiance). La confiance en soi, c'est quelque chose que l'on a toutes et tous en nous, et qu'il suffit de titiller un peu pour la réveiller. Vous trouverez vous-même le chemin vers le bien-être et l'accord parfait avec votre corps et votre être dans sa globalité. Peut-être même que vous êtes déjà en bon chemin et que vous ne le savez même pas.

          On a tendance à vouloir aimer les autres avant de s'aimer soi, parce qu'encore une fois, s'aimer c'est mal vu, c'est faire de nous quelqu'un d'égocentrique, de hautain. Et pourtant, comment peut-on aimer une autre personne si l'on ignore notre propre être ? Comme le dit RuPaul, "If you can't love yourself, how the hell are you gonna love somebody else ?", et je trouve ces mots très justes. Evidemment, l'amour que nous porte un autre être peut être un facteur qui fera que l'on s'aimera à notre tour. À coups de compliments, de mots doux et de petites attentions, il est évident que l'on se sent mieux. Cependant, à trop vouloir donner en retour, on risque de se négliger, voire de s'oublier, alors qu'on est là, dans l'instant présent, avec notre corps, nos pensées, nos envies, et tout ce qui fait que nous sommes nous. Je ne vous dis pas de ne pas aimer quelqu'un d'autre tant que vous ne vous aimez pas vous ; je vous dis simplement de penser à vous aussi, voire d'en faire votre priorité. Parce que personne au monde ne pourra vous porter un amour plus pur que celui que vous vous porterez.

          S'aimer ce n'est pas "tout ou rien". C'est un juste milieu, avec parfois des jours qui penchent plutôt vers le "plus" que le "moins", et inversement. S'aimer ce n'est pas une contrainte, ce n'est pas une obligation ou un devoir. C'est quelque chose qui se fait avec le temps, et qui se travaille chaque jour, qu'on s'en rende compte ou non. C'est un état d'esprit qui s'impose de lui-même et qui se fait plus présent, petit à petit, pas à pas. Regardez qui vous étiez il y a un an, deux ans, cinq ans... Regardez qui vous êtes aujourd'hui. Il y a du bon comme du moins bon, mais surtout, il y a eu des changements, majeurs ou non, positifs ou non. Regardez-vous vraiment. Admirez-vous. Vous verrez, c'est bien plus facile que vous le pensez.

Et puis entre nous, si quelqu'un comme moi le peut, alors vous le pouvez aussi.


HELLOCOTON  INSTAGRAM  PINTEREST  SHOP  TWITTER 

Et si vous avez envie de lire et/ou suivre d'autres personnes qui parlent de confiance en soi, de bien-être et de body positivisme, je vous fais une petite liste juste en-dessous (n'hésitez pas à me partager des noms - il ne s'agit là que des personnes que je suis personnellement) :

6 commentaires

  1. Je suis d'accord avec toi , sans la confiance en soi la vie sociale et amoureuse sera très compliquée. Personnellement,j'ai à peu près confiance en moi,sauf qu'il est impossible pour moi de me prendre en photo , c'est sûrement aussi parce que je me trouve laid comme pas possible, ça arrive rarement mais quand une fille me dit qu'elle me trouve mignon ou beau , et bien je ne la crois pas du tout , et j'ai plus l'impression qu'elle dit ça pour être gentille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'es beaucoup trop dur avec toi-même ! Regarde, je ne t'ai jamais vu, mais je sais que tu es une belle personne, et je suis certaine que tu as des millions de choses à offrir au monde :) Pense à tout le bien que tu fais autour de toi, et dis-toi que ça mille fois plus qu'une belle gueule (et puis j'suis certaine que t'es mims comme tout) !

      Supprimer
    2. merci c'est gentil :), mais je ne pense pas être trop dur avec moi-même puisque comme je te l'ai dit , je ne suis pas capable de me prendre en photo , j'ai déjà essayé , mais mon doigt est comme paralysé à chaque fois que j'essaie.

      Supprimer
    3. Ça viendra avec le temps ! Rends-toi compte que tu es une personne exceptionnelle, et le reste ira mieux au fur et à mesure :)

      Supprimer
  2. Le problème dans toute cette histoire d'apprendre à s'aimer sois même c'est bien évidemment ce que les gens penseront de toi directement, que tu est hautaine ou je ne sais quel connerie pour te rabaisser. (chose que tu a souligné dans ce billet)

    Cela fait partie d'un des plus grand tabou de notre société, le fait que l'on s'aime et avec notre super ami internet c'est encore plus difficile car le moyen de ce moquer/commenter est devenue quelque chose de beaucoup trop commun.
    J'aime beaucoup ta façon de t'exprimer sur ce que tu ressent, tes envies sur ton blog et je trouve ça intéressant. C'est comme un cheminement de vie qui ce fait petit à petit, l'internet manque cruellement de plus de blog dans ce genre là et c'est vraiment cool de voir l'évolution d'une personne comme ça.

    Le meilleur conseil que quelqu'un peut te donner sur ce sujet et bien que facile à dire c'est "il faut apprendre à en avoir rien à foutre" peut importe ce que tu pense et peu importe ce que les gens diront de toi, tout cela ne doit avoir aucun impact.
    Tu t'aime comme tu es et tu aime ce que tu fait et c'est ce qui importe le plus pour mieux vivre ta vie.

    ps: continue le blog ça te va bien ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça. Mais de toute manière, aujourd'hui, quoi que l'on fasse ou dise, il y aura toujours des détracteurs. Alors autant s'en foutre complet et faire ce qui nous plaît ! Si demain quelqu'un a envie de crier sur tous les toits qu'il/elle s'aime, et bien go ! Grand bien lui fasse ;)

      Et effectivement, Internet et aussi génial que dangereux, pour toutes les raisons que tu as citées. C'est trop facile de dire des mots durs derrière son écran (tu me diras, les gens font la même chose dans le dos des autres dans la vraie vie...), et c'est plus compliqué à gérer qu'une remarque qu'on n'entendrait pas forcément dans la vie de tous les jours. Voir les mots de nos propres yeux, écrits juste là, c'est un putain de défi, et il faut une force monumentale pour passer outre. Mais comme pour le reste, ça vient avec le temps :)

      En tout cas, merci de ouf pour ce commentaire, j'aimerais en avoir plus souvent des aussi constructifs et intéressants ahah !

      Supprimer

Envie de réagir ? C'est par ici !

© Elocussions. Design by FCD.